pop-up inlettre imgquit-popup

Recevez les activités de Futé!

Cliquez-ici et inscrivez-vous maintenant! C’est gratuit!

over-single-blog-img
À la une

Comment gérer le stress en ces temps anxieux

Gérer le stress en ces temps anxieux

par Joanie Loisel, psychoéducatrice

 

COVID-19.png

 

Je n’apprendrai rien à personne si je dis que la pandémie actuelle du coronavirus (COVID-19) chamboule la planète entière.

 

 

Les mesures gouvernementales mises en place au Québec désorganisent la routine ainsi que les habitudes de vie, tant pour les enfants que pour les adultes. Ces changements, combinés à la situation sans précédent à laquelle nous faisons face, peuvent générer de grandes inquiétudes, voire même de l’anxiété.  

Les enfants peuvent facilement absorber les sentiments et les émotions des autres et donc, dans le contexte actuel, absorber l’angoisse et l’anxiété. De façon imagée, on peut dire que les enfants sont de petites éponges qui se nourrissent de ce qu’ils voient et ressentent, et ce, même si vous tentez de cacher vos émotions. C’est pourquoi les adultes ont un rôle plus qu’important à jouer dans la gestion du stress des enfants! Néanmoins, je tiens à ce que vous sachiez qu’il est normal de se sentir anxieux dans les circonstances actuelles. De ce fait, je vous suggère de faire un petit cheminement personnel, par le biais de quelques exercices (traduction libre et adaptation d’un article tiré de The Institute for disaster mental health, 2020). À la suite de la mise en pratique de ces exercices, il sera plus simple pour vous d’accompagner les enfants que vous côtoyez (les vôtres, celui de votre conjoint(e), vos petits-enfants, etc.).

 

Étape 1 : Identifier vos angoisses et apprivoisez-les

Afin d’y arriver, prenez une pause et un moment réflexif afin de vous demander ce qui vous préoccupe. Êtes-vous inquiet d’être infecté ou encore qu’un membre de votre famille le soit? Êtes-vous inquiet de manquer d’argent ou de ne pas être capable de concilier le travail à la maison avec le tourbillon que génèrent les enfants qui sont eux aussi à la maison? Êtes-vous inquiets de manquer de papier toilette (je ne vous jugerai pas) ou c’est plutôt le fait de devoir annuler certains événements organisés?

Vous avez compris le principe … Il s’agit donc de dresser une liste de tout ce qui vous angoisse, vous stresse ou vous trotte dans la tête. Il est fort possible que vous soyez préoccupé par une combinaison de plusieurs éléments stressants. Le premier exercice vise à les identifier individuellement afin d’éviter que ces préoccupations se fondent en un seul « nuage » tourbillonnant d’anxiété et de stress!

  • Qu’est-ce qui vous inquiète exactement en ce moment? Dressez une liste complète.
  • Divisez ensuite cette même liste en deux catégories. Ce que vous pouvez contrôler (en partie ou en totalité) et ce que vous ne pouvez pas contrôler.

 

Étape 2 : Changez ce que vous pouvez contrôler

Vos principales sources de stress étant désormais identifiées, il est maintenant temps de s’attaquer à ce que vous pouvez réellement contrôler. En psychologie, ça s’appelle les « stratégies d’adaptation centrées sur les problèmes »; ce sont des stratégies qui impliquent de se mettre en action!

Je vous démontre par un exemple personnel : j’étais un peu angoissée par la fermeture des écoles (qu’est-ce que je vais faire avec trois enfants à la maison, tout en travaillant). Je n’ai évidemment pas de contrôle sur le fait que les écoles soient désormais fermées, donc je n’y peux rien (on l’aborde à la prochaine étape). Or, j’ai du contrôle au niveau de la gestion des enfants au quotidien. Je peux contrôler cet aspect. Je vais donc me faire un plan (de match) pour la gestion du quotidien en nous créant une routine avec des périodes définies pour le travail, le temps des repas et toutes les activités variées qui tiennent compte des besoins des enfants. On s’entend, c’est l’idée générale et non une routine à la minute près, il faut quand même se permettre un peu de flexibilité!

Faire des plans procure habituellement un sentiment de contrôle, ce qui réduit l’anxiété! C’est gagnant !

 

Étape 3 : Accepter ce que vous ne pouvez contrôler

Il est également important de reconnaître que certaines choses sont hors de notre contrôle pendant cette période sans précédent, et ce, que ça nous plaise ou non. Pour ces sources de stress que vous ne pouvez contrôler, vous pouvez utiliser des « stratégies d’adaptation axées sur les émotions ». Ces stratégies consistent à changer la réaction émotionnelle face à la situation, afin d’éviter d’être submergé par l’anxiété dans le cas présent. En d’autres termes, l’idée est de vous changer les idées pour éviter de laisser trop de place aux émotions reliées au stress et, ultimement, éviter de ruminer des idées noires ou négatives.

Plusieurs méthodes sont possibles : la méditation en pleine conscience, l’exercice, la lecture, jouer à un jeu de société, peinturer, dessiner, écouter une série en rafale ou encore cuisiner. Peu importe ce que vous choisirez, tant que vous faites quelque chose que vous aimez et qui vous aide à vous sentir mieux!

 

Étape 4 : S’informer judicieusement

C’est également important de se tenir informé des plus récents développements tout au long de cette pandémie. Or, il y a énormément de désinformation et de nouvelles contradictoires qui circulent, ce qui augmente la confusion et le stress pour plusieurs. Il en va de même avec les médias sociaux, soyez donc vigilants. Par ailleurs, tentez d’éviter la surexposition aux médias, ce qui tend à augmenter le stress et l’inquiétude. Vous remarquerez donc peut-être que certaines personnes de votre entourage décident de ne plus suivre différents bulletins de nouvelles en continu, mais privilégient plutôt un seul moment dans la journée pour s’informer auprès d’une ou deux sources. Par la suite, plus rien jusqu’au lendemain, même heure.

 

Étape 5 : Ne jugez pas Quoique ça peut sembler évident, il est impératif de se rappeler de NE PAS JUGER. Les personnes qui vous entourent ne réagissent pas toutes de la même façon. Certaines sont plus anxieuses, voire même légèrement hypocondriaques. D’autres prennent plutôt la situation à la légère. Dans tous les cas, il est facile de tomber dans la critique de ceux qui ne partagent pas votre façon de voir ou de gérer cette situation hors du commun. Gardez en tête que vous ne pouvez changer les autres; vous n’avez de pouvoir que sur une personne : vous!

Faites preuve d’auto-compassion et d’indulgence envers vous-même et envers les autres !

 Étape 6 : Restez connecté

La littérature démontre que le soutien social est particulièrement important pour la résilience et la récupération en période de stress. Malgré la quarantaine, l’isolement et la distanciation sociale, nous avons aujourd’hui divers moyens technologiques afin de maintenir nos relations. Utilisez-les !

Continuez d’afficher vos arcs-en-ciel. Le mouvement « ça va bien aller » permet de mettre de le la couleur et du bonheur!

Voici voilà! Ces stratégies s’appliquent autant à nous les adultes qu’aux enfants. C’est à nous de les accompagner, avec des mots justes et adaptés à leur âge.  Je suis certaine que vous saurez apaiser vos angoisses et celles des enfants en ces temps anxieux.

signature-Joanie.png

joanieloisel.jpg

À propos de Joanie

Joanie est psychoéducatrice et dirige sa pratique exclusivement auprès des enfants et de leurs familles. Passionnée par la relation d'aide, elle se donne comme mission de rendre accessible à tous les connaissances scientifiques en psychologie de l'enfant. Sa collaboration avec Ton Livre Ton Histoire consiste à vous offrir des articles vous permettant de développer vos connaissances sur la parentalité et tout ce qui l'entoure! 

 

 

ecureuil-astuce

Offrez à votre enfant une histoire dont il est le héros !

Un cadeau unique et magique! Un souvenir pour la vie!

Partage

N’attendez plus un instant !

princess-contact